AccueilL'associationActivités & ÉvénementsLes Hebdos en chiffres
Portrait de l'industrie
Nos études
Enquête sociale
Consommation
StatHebdo - lectorat
Données nationales
Données régionales
Forces distinctives
Dix raisons d'annoncer
Astuces-pub
Recherche média
Trucs et astuces
Bibliothèque virtuelle
Dans quelle mesure est-ce important pour vous d'encourager vos détaillants locaux indépendants lorsque vous faites des achats ? Est-ce :

Astuces-pub

Taille du texte Imprimer Partager

L’hebdomadaire est le seul média à la fois consulté pour son contenu éditorial et pour la publicité publiée dans ses pages. Selon l’étude StatHebdo© 2010, 68 % des lecteurs de la presse hebdomadaire consultent leur publication pour planifier les achats de la semaine.

Afin d’accroître la visibilité et la rétention de votre campagne publicitaire dans les hebdos, voici quelques trucs et astuces à considérer.
Page de gauche ou page de droite?
Selon les diverses recherches sur le sujet, il n’existe que peu de différence d’impact entre une publicité disposée sur une page de droite par rapport à la page de gauche.

L’étude publiée en 2004 par la firme Totum Research pour l’Association canadienne des journaux, consistait à publier des publicités identiques sur des pages de gauche et de droite dans divers journaux et d’administrer par la suite un questionnaire à un groupe test. La page de gauche constitue la base de référence ou de comparaison (indice de 100). Le diagramme qui suit en présente les conclusions.
 

Les conclusions révèlent que lorsque la publicité est placée sur une page de droite, le taux de rappel n’est que de 5 % supérieur à celui observé pour une page de gauche tandis que 3 % plus de répondants ont associé correctement la publicité à un annonceur donné.  Notons que ces variations se situent dans l’interval de la marge d’erreur et que par conséquent, les écarts observés ne sont pas statistiquement valides.

En haut ou en bas de page ?
Selon une étude effectuée par la firme Ipsos-Descarie  pour Hebdos Québec, les publicités placées au bas de la page sont légèrement plus remarquées que celles placées en haut de page.

Un format horizontal ou vertical ?
L’étude Ipsos-Descarie révèle que les formats verticaux ont un peu plus d’impact que les formats horizontaux, c’est à dire que le taux de rappel est plus élevé.

Une pleine page ?
Les études tendent à démontrer que plus le format de la publicité est grand, plus l’impact est important !  Par ailleurs, l’achat d’une page quasi complète (70 % à 90 % d’une pleine page) ne semble pas aussi efficace qu’une pleine page. Ainsi, il est conseillé d’opter pour un format d’une pleine page, quitte à sacrifier une parution d’une page quasi-complète pour réinvestir les économies dans le plein format.

Au minimum le quart de page
L’étude démontre qu’il est nécessaire de privilégier au minimum un format de ¼ de page pour avoir un impact notable. Par ailleurs, pour maximiser les retombées de la publicité, la campagne doit comporter quatre quarts de page, soit dans la même édition ou durant quatre semaines consécutives.

Trois tiers, quatre quarts…
L’étude Ipsos-Descarie révèle que: deux (2) demi-pages, ou trois (3) tiers de pages, ou quatre (4) quarts de page - génèrent un taux de rappel égal à celui d’une (1) pleine page.

La couleur dans tout cela ?
La présence de couleur augmente le taux de rappel de 34 %. Il n’est pas nécessaire de publier l’annonce en quatre couleurs « process » pour obtenir un taux de rappel plus élevé. Il importe toutefois d’opter pour des couleurs dans les tons de rouge, d’orangé, de jaune et de vert tendre. L’important est de s’éloigner des tons de brun et de bleu marin car ils sont trop proches du noir, lorsqu’une seule couleur est utilisée.

Comment disposer les éléments visuels?
Les textes publicitaires sont plus lus lorsqu’ils sont placés en bas ou à la droite des illustrations.

Par ailleurs, les éléments visuels, tels les photos, les croquis ou les graphiques sont davantage vus lorsque placés en haut à gauche de la publicité.