Hebdos Québec lance sa campagne Investir local

L’association Hebdos Québec lance sa campagne Investir local dans l’ensemble des hebdomadaires indépendants qu’elle représente à travers la province.

 

Cette campagne, dans l’imprimé comme sur le Web, s’étendra sur une période d’au moins six semaines, soit jusqu’au 30 mai dans toutes les régions du Québec où les propriétaires de journaux hebdomadaires ont d’ailleurs poursuivi leurs activités malgré les mesures de confinement et de fermeture des commerces mises en place pour contrer la Covid-19.  Identifiés comme services essentiels, ces hebdos ont maintenu autant que faire se peut leur mission d’information locale et régionale, supportés en partie par l’aide gouvernementale provinciale.

 

La campagne Investir local d’Hebdos Québec vient donc appuyer principalement la création du Panier Bleu, créé en partenariat avec le Gouvernement du Québec et son ministère de l’Économie et de l’Innovation.

 

Certes, l’actuelle pandémie a bousculé des habitudes de consommation, transformé le commerce et a forcé l’innovation dans certains cas.  Ce contexte aura aussi poussé la réflexion sur la nécessité de consommer localement et de favoriser les commerces et entreprises locales et régionales avant tout.

 

  « Les campagnes d’achat local ne sont pas nouvelles et elles reviennent de façon sporadique depuis des années.  La démarche s’estompe et les habitudes diminuent au fil du temps », souligne Benoit Chartier, président du conseil d’administration d’Hebdos Québec.  « Les dernières semaines nous envoient le message qu’il faut Investir d’un point de vue local et régional, mais surtout développer et maintenir un tel réflexe de consommation.  Ça ne doit pas être un effort, mais une véritable habitude à adopter », poursuit-il.

 

Ce réflexe est primordial pour les hebdos locaux et régionaux qui desservent leur communauté respective depuis des décennies.  Ils sont un partenaire du milieu.  Comme entreprise locale, ils créent de l’emploi et réinvestissent dans leur milieu dont ils se révèlent un des plus grands ambassadeurs.

 

« Les géants américains ou GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) reprennent et rediffusent simplement les nouvelles sans avoir payé pour les produire.  Ils exportent chaque dollar qui leur sont consentis par des commerçants sans jamais contribuer à la communauté, à la région, à la province et sans être taxés ou imposés », d’enchaîner M. Chartier.

                                    

Pour le directeur général de l’association, Sylvain Poisson, « les véhicules automobiles achetés ici ne roulent pas en Californie ou en Asie et les denrées alimentaires vendues ici sont servies à nos tables!  L’hebdo ne peut pas être davantage géociblé! »

 

Hebdos Québec estime donc qu’il est temps d’Investir local une fois pour toutes, de valoriser et de favoriser l’information locale et régionale

 

À propos d’Hebdos Québec

Fondée en 1932, Hebdos Québec est une association qui regroupe 48 journaux hebdomadaires locaux, détenus par des propriétaires indépendants.  L’organisme concentre ses actions vers la promotion et le développement de la presse hebdomadaire indépendante, elle soutient l’industrie et ses artisans.  Membre du Conseil de presse du Québec, Hebdos Québec défend le droit du public à une information juste et objective.

Programme fédéral d’aide aux médias: Appui solide du Bloc québécois

À l’aube du dépôt du prochain budget fédéral, le Bloc québécois a présenté ses attentes budgétaires et ses sept priorités dont celle d’un soutien direct aux médias écrits par le déblocage des 560 millions de dollars déjà annoncés en plus de mesures spécifiquement dédiées aux médias régionaux.
Ce faisant, le Bloc a fait siennes les revendications d’Hebdos Québec, particulièrement celles de ne pas avoir à déduire l’aide reçue du gouvernement du Québec, d’établir à un seul journaliste le plancher d’admissibilité (en plus d’inclure les pigistes réguliers) et de donner la capacité d’inclure les services d’infographie à temps partiel qui contribuent au contenu.
La rencontre tenue le 19 février dernier sur la colline parlementaire à Ottawa aura donc marqué un point tournant dans les démarches d’Hebdos Québec pour revoir plusieurs des critères inhérents au programme fédéral d’aide aux médias qui défavorisaient nettement la presse locale et régionale.
Les députés alors présents, dont le responsable du dossier de l’aide aux médias, Martin Champoux (député de Drummond) se sont montrés très attentifs aux propos du président du conseil d’administration d’Hebdos Québec, Benoit Chartier, du directeur général Sylvain Poisson ainsi que du président d’Icimédias, Renel Bouchard.
Hebdos Québec en profite d’ailleurs pour remercier les parlementaires Caroline Desbiens, députée de Beauport-Côte-de-Beaupré-Île d’Orléans-Charlevoix; Monique Pauzé, députée de Repentigny; Andréanne Larouche, députée de Shefford; Yves Perron, député de Berthier-Maskinongé; Marie-Hélène Gaudreault, députée de Laurentides-Labelle et Louise Charbonneau, députée de Trois-Rivières.
Plusieurs adjoints parlementaires bloquistes assistaient également à la rencontre, soit les Mathieu Paradis (Martin Champoux), Sébastien Aubry (Caroline Desbiens), Ève-Mary Thï Tilac (directrice de bureaux pour Simon-Pierre Savard-Tremblay) et Louis Gagnon (recherche).

À lire le communiqué: https://bit.ly/39JRGxa

Hebdos Québec très déçue du rapport de consultation sur le contrôle des circulaires à Montréal

Hebdos Québec très déçue du rapport de consultation sur le contrôle des circulaires à Montréal

Laval, le vendredi 6 décembre 2019 – L’Association Hebdos Québec est vivement déçue des recommandations de la Commission sur l’eau, l’environnement, le développement durable et les grands parcs de la Ville de Montréal sur le contrôle des circulaires présentées hier soir.

 

En clair, Hebdos Québec est à la fois peu surprise des conclusions des commissaires compte tenu du contexte de cette consultation publique mais trouve étonnant l’ensemble des recommandations par leurs nombreuses incongruités et l’absence de réalisme dans l’application de plusieurs d’entre elles concernant la distribution des hebdomadaires locaux.

 

À commencer par la recommandation No 8 de « soutenir le développement d’alternatives à la distribution des journaux locaux via les sacs publicitaires, notamment en offrant des espaces de diffusion réservés dans les lieux publics » : une alternative nettement insuffisante et limitant l’accès à de nombreux citoyens devant composer avec une mobilité réduite et des inconvénients de distance.  Les autres régions du Québec, pour lesquelles la Ville de Montréal entend jouer un rôle de leader, ont justement une réalité différente au niveau géographique et démographique rendant difficile un tel changement.

 

« Ce rapport est inquiétant sur la base du droit du public à l’information et de la liberté de presse.  Il l’est davantage concernant les emplois rattachés à ces hebdos et au rôle socio-économique qu’ils jouent dans leur milieu », de commenter Benoit Chartier, président du conseil d’administration d’Hebdos Québec.

 

Bien plus, certaines recommandations ont l’apparence de vœux pieux, peu concrets, comme celle d’« appuyer les initiatives de transition vers de nouveaux modèles d’affaires pour ces journaux » ou encore de « bonifier l’offre de formations et d’ateliers d’initiation aux outils numériques dans le réseau des bibliothèques ».

 

« Les commissaires donnent l’apparence de ménager la chèvre et le chou…et le berger en recommandant de fermer la bergerie! », d’ajouter M. Chartier.

 

À propos d’Hebdos Québec

 

Fondée en 1932, Hebdos Québec est une association qui regroupe 48 journaux hebdomadaires locaux, détenus par des propriétaires indépendants.  L’organisme concentre ses actions vers la promotion et le développement de la presse hebdomadaire indépendante, elle soutient l’industrie et ses artisans.  Membre du Conseil de presse du Québec, Hebdos Québec défend le droit du public à une information juste et objective.

Mémoire à la Commission sur l’avenir des médias

Le mardi 27 août dernier à la Salle Marie-Claire-Kirkland de l’Assemblée nationale, Hebdos Québec présentait son mémoire devant les membres de la Commission sur l’avenir des médias.  Pour l’occasion, le président du conseil d’administration, Benoit Chartier (Président et éditeur de DBC Communications inc.), était accompagné du responsable du comité du mémoire, Renel Bouchard (Président d’Icimédias), ainsi que de la vice-présidente du conseil, Josée Pilotte (Éditrice et propriétaire Journal Accès).  

Cliquez sur la photo pour accéder à la présentation.

Hebdos Québec s’insurge contre le scénario d’approche de distribution volontaire de la CMM visant le Publisac

Atteinte à la liberté de presse et d’information : Hebdos Québec s’insurge contre le scénario d’approche de distribution volontaire de la CMM visant le Publisac

Montréal, le mardi 25 juin 2019 – L’Association Hebdos Québec s’inscrit en faux face à la recommandation de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) d’avoir recours à une « approche d’une distribution volontaire plutôt que systématique » des circulaires, reposant sur le principe de « l’opt-in » plutôt que de « l’opt-out ».

Pour ce regroupement de propriétaires d’hebdomadaires indépendants, une telle mesure met en péril le modèle d’affaires de ces journaux et leur pérennité en marge d’une crise des médias sans précédent.

Dans son rapport de consultation publique sur le Projet de modification du plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020, ladite Commission recommande aussi que « les journaux locaux, une importante source d’information locale, ne devraient pas être touchés par cette mesure ». Or, la formule du ‘opt-in’ ne permettrait plus la distribution des hebdos dans leurs communautés respectives à la grandeur du Québec.

Le principe de « l’opt-in », ou permettre la distribution seulement aux citoyens qui en font la demande, représente une solution impossible à gérer et engendrerait des coûts exorbitants. Cela équivaut à établir un lourd système pour gérer la règle plutôt que l’exception.

« Une telle mesure priverait ultimement les citoyens d’une information locale et régionale nécessaire à la démocratie et les annonceurs de leur clientèle de proximité », d’affirmer le président du conseil d’administration d’Hebdos Québec, Benoit Chartier. Le Publisac permet aux hebdos de bénéficier d’importantes économies d’échelle. Le coût de distribuer un hebdo seulement à chaque porte ne pourrait pas être supporté par les éditeurs.

Pour lui, recommander un tel principe et ajouter du même souffle que les hebdos ne devraient pas en souffrir, c’est complètement ignorer leur écosystème et leur modèle d’affaires, leur permettre à la fois une distribution systématique mais leur retirer leur véhicule pour ce faire. « C’est une atteinte grave au droit du public à l’information et à la liberté de la presse », d’enchaîner M. Chartier.

À propos d’Hebdos Québec

Fondée en 1932, Hebdos Québec est une association qui regroupe 48 journaux hebdomadaires locaux, détenus par des propriétaires indépendants. L’organisme concentre ses actions vers la promotion et le développement de la presse hebdomadaire indépendante, elle soutient l’industrie et ses artisans. Membre du Conseil de presse du Québec, Hebdos Québec défend le droit du public à une information juste et objective.

-30-

Source : Hebdos Québec
Information : Benoit Chartier
(450) 773-6028

Hebdos Québec dévoile les lauréats des Grands Prix des Hebdos 2019

Montréal, le 5 mai 2019 – Hebdos Québec est très fière d’annoncer le nom des 22 lauréats récompensés dans le cadre de son concours d’excellence Les Grands Prix des Hebdos 2019 lequel vise à reconnaître le travail des journalistes et des artisans de la presse locale et régionale. Cette année, la remise avait lieu dans le cadre du Gala des grands prix du journalisme, organisé par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ).

De fait, afin de célébrer son 50e anniversaire, la FPJQ s’est associée à une dizaine de partenaires pour créer un seul grand gala qui souligne l’excellence du journalisme québécois.

Au total, 24 hebdos membres d’Hebdos Québec ont soumis 265 pièces dans les 12 catégories du concours, donnant lieu à 56 finalistes, dont 22 lauréats.

À nouveau cette année, la journaliste et auteure Josée Boileau a accepté de présider le jury. Journaliste depuis plus de 30 ans et ayant débuté sa carrière au sein même d’un hebdomadaire, Mme Boileau a œuvré notamment pour La Presse, la Presse canadienne, Télé-Québec, L’actualité et Le Devoir, où elle a passé la plus grande partie de sa carrière. Elle est récipiendaire de plusieurs distinctions en journalisme et auteure des ouvrages Lettres à une jeune journaliste (VLB, 2016) et Avec le recul, une sélection commentée de ses éditoriaux (Somme Toute, 2017).

Mme Boileau a aussi pu compter sur un jury chevronné, composé de : Ariane Krol, Pierre Tousignant, Simon Jodoin, Stéphanie Grammond, Alexandre Shields, Stéphane Garneau, Françoise Guénette, Charles Grandmont et Pascal Lapointe.

Hebdos Québec est une organisation à but non lucratif fondée en 1932. L’association fait la promotion de la presse locale indépendante, la soutient dans son développement et concerte ses actions. Hebdos Québec regroupe 48 journaux hebdomadaires indépendants de langue française situés au Québec qui rejoignent collectivement plus de 2,3 millions de lecteurs toutes les semaines.

– 30 –

Renseignements :
Hebdos Québec
Tél. : (514) 861-2088 poste 21
communications@hebdos.com

Hebdos Québec donne son appui à TC Transcontinental

Laval, le mardi 11 décembre 2018 – Réunis le 3 décembre dernier à Québec à l’occasion de leur assemblée générale annuelle, les membres de l’association Hebdos Québec ont unanimement donné leur appui à TC Transcontinental qui produit et distribue le Publisac et ce, en marge d’une réflexion de l’administration Plante à Montréal sur les impacts causés par une telle distribution.

Ces propriétaires de journaux hebdomadaires du Québec considèrent le Publisac comme un « élément extrêmement important dans l’écosystème et le modèle d’affaires des hebdos ». Une telle distribution leur permet de rejoindre des centaines de milliers de foyers à travers la province et de leur livrer un contenu de proximité pertinent et crédible, des nouvelles locales et régionales de leur communauté.

« Nos hebdos se retrouvent dans le sac et nos lecteurs l’attendent à chaque semaine. Éliminer le Publisac serait de les soustraire à une information locale et régionale tout en privant nos annonceurs de rejoindre leur clientèle de proximité. Nos hebdos, dont nombre d’entre eux existent depuis des décennies, demeurent des chiens de garde de la démocratie à tous les paliers gouvernementaux, des témoins précieux de la vie municipale et de quartier sous toutes ses formes », fait valoir le président du conseil d’administration d’Hebdos Québec, Benoit Chartier.

Dans sa résolution, l’association ajoute que « la presse écrite est en mutation (…) et que, malgré les considérations environnementales soulevées par certains citoyens, il est prématuré et précipité de reconsidérer la méthode de distribution de Publisac ».

« Nos membres ont donné cet appui d’un seul élan et estiment important de préserver leur modèle d’affaires déjà sévèrement secoué par la crise des médias », de renchérir M. Chartier.

À propos d’Hebdos Québec

Fondée en 1932, Hebdos Québec est une association qui regroupe 48 journaux hebdomadaires locaux, détenus par des propriétaires indépendants. L’organisme concentre ses actions vers la promotion et le développement de la presse hebdomadaire indépendante, elle soutient l’industrie et ses artisans. Membre du Conseil de presse du Québec, Hebdos Québec défend le droit du public à une information juste et objective.

-30-

Source : Hebdos Québec
Information : Benoit Chartier
(450) 773-6028